4 Litres 12, le projet

solo imaginaire pour texte, fauteuil et couronne,
avec tentative de création du monde en public

« Là, ce que je vous fais, c’est une esquisse de femme nue.
Heu. Evidemment, je n’ai pas encore les costumes définitifs. »

affiche : Boris Bert

inspiré de l’œuvre de Pierre Bettencourt
« Les plaisirs du Roi »

texte
Michel Massé et Pierre Bettencourt

mise en scène
Odile Massé

avec
Michel Massé

lumières et régie
Jean-Christophe Cunat

assistante à la mise en scène
Mawen Noury

production
Compagnie 4 Litres 12
avec le soutien de la DRAC Lorraine, la Ville de Nancy, la Région Lorraine et le Conseil Général de Meurthe-&-Moselle

 
 

© Compagnie 4 Litres 12- 2002

livret du spectacle

cliquez pour agrandir

extraits du spectacle

Le radeau de femmes nues
2 min 46

Lire la vidéo

le bol de café au lait
1 min 37

Lire la vidéo

LE FLEUVE AUX CROCODILES
5 min

 
 
Lire la vidéo

Intégrale - 1H15

Lire la vidéo

EXTRAITS DE PRESSE

Michel Polac, France Inter : “Vous verrez quelque chose d’unique en son genre. Pour moi, Michel Massé est un acteur absolument unique. (…) Il y a longtemps que je n’avais pas ri autant de ma vie.”

JNC, Sud-Ouest : “Le fantôme d’Artaud ricane en coulisse et 4 Litres 12 dose révolte et dérision dans une juste mesure.”

 
 

Laurence Liban, l’Express : “Hilarant, poétique, délicieusement absurde.”

 
 

Fabienne Arvers, Les Inrocks : “Un solo qui laisse place à l’imaginaire du spectateur (…) Tristes sires s’abstenir.”

 
 

Tournée de 2002 à 2012 : Paris (Théâtre du Rond-Point, 2 saisons), France (Nancy, Metz, Verdun, Saint-Dié, Toul, Gérardmer, Homécourt, Bar-le-Duc, Phalsbourg/Festival, Neufchateau, Florange, Tomblaine, Tours, Vaour/Festival, Valenciennes, Lyon/Les Ateliers, Blanquefort, Rambouillet, Die, Morlaix, Grenoble/le Cargo, Chambéry/espace Malraux/Champs libres), Chalons en Champagne/Festival Furies, Suisse (Neuchâtel, Nyon/Festival FAR), Luxembourg (théâtre des Capucins),…

Le livre de pierre bettencourt

extrait

Le roi adore flotter des jours entiers en pleine mer sur un radeau de femmes nues accolées dos à dos et solidement liées membre à membre. Il jouit parfois des femmes du dessus, cependant que celles du dessous agonisent rapidement, manquant d’air.

Il reste ainsi des semaines sur son radeau pendant la saison tiède, ravitaillé par avion et donnant la becquée à ses favorites. Quand les femmes mortes commencent à sentir, il lâche un pigeon, puis rentre en vedette au palais royal. Le radeau est recueilli par des pêcheurs qui détachent prestement les femmes survivantes et se les partagent avec joie, car, bien qu’amaigries, ce sont des odalisques de grand prix qu’ils vendront leur poids d’or aux capitaines des pétroliers qui font route vers l’Europe.

 
 

Pierre Bettencourt, Les Plaisirs du Roi 

pierre bettencourt et 4 litres 12

Odile Massé, Michel Massé et Pierre Bettencourt
Les lettres de Pierre Bettencourt à 4 Litres 12

texte de la pièce

les premières pages

 
 

Noir.
Sur une musique de fanfare apparaît le plateau : il est vide.
Entre le Personnage. Il entre par le fond, difficilement, empêtré dans le rideau, empêtré dans son matériel – mais digne.
(Son matériel, ce sont des dossiers, des cartons à dessin, des feuilles de papier (dont 35 pages des Plaisirs du roi de Pierre Bettencourt), un crayon, une couronne approximative, et un vieux fauteuil percé muni de son couvercle. Au début, le Personnage sera confus, bafouillant, hésitant, ridicule. Engoncé dans un costume trop étroit, des chaussures trop blanches, des cheveux trop gominés. Mais, malgré sa maladresse, il prendra peu à peu de l’assurance et s’enflammera au fur et à mesure du spectacle, jusqu’à la folie.)
Pour le moment il avance en fanfare, digne et empêtré, jusqu’à l’avant du plateau.
Il pose ses affaires à terre et met son fauteuil en place.
La fanfare s’arrête.

– Heu. Ce que vous heu vous venez heu de heu de voir, c’est une heu une esquisse d’une ébauche d’…

La fanfare recommence : il attend. Patiemment, impatiemment, il attend.
Finalement, s’assied dans le fauteuil.
La fanfare s’arrête. Il se remet debout.

– Heu. Ce heu que vous heu vous venez heu de voir, c’est heu c’est une esquisse d’une heu d’une ébauche d’un extrait d’…

La fanfare recommence.

– (A la régie.) Non ! non ! stop ! non !

La fanfare s’arrête.

– Non ! je heu je vous avais heu vous avais donné une musique pour heu pour mon entrée, mais là bon maintenant heu je suis entré vous voyez, je suis là.
(Au public.) Ce heu que vous venez heu venez de voir, heu c’est une heu une esquisse d’une ébauche d’un extrait d’un morceau, mais petit petit petit petit morceau, d’un spectacle heu spectacle que je ferai plus tard. Ce soir, je suis heu suis venu je suis venu seulement pour vous parler du projet de ce spectacle.

– Alors vous allez me demander pourquoi un heu projet, pourquoi heu pourquoi pas un spectacle… Bon. Ce sera un spectacle avec des difficultés. Heu. Un spectacle avec des même des compliqués.
Alors vous allez me demander pourquoi les difficultés, pourquoi les compliqués de ce spectacle… Bon. Heu. Pff. Tous les heu tous les pourquoi, vous les comprendrez au fur et à mesure que je vous parlerai de ce spectacle. Mais bon heu là, ce que je voudrais ce soir, c’est vous donner envie de venir voir ce spectacle quand je l’aurai fait.
Alors vous allez me demander quel sera le thème de ce spectacle.
Alors oui. Il y aura un thème à ce spectacle. Oui. Alors heu pour le heu thème, j’ai lu énormément de pièces de théâtre. Et dans les pièces de théâtre il y a des personnages, et heu il y a souvent un personnage qui s’appelle le roi. On lit une pièce, il y a un roi, une autre pièce, il y a un autre roi, une autre, encore un autre roi… toujours le roi par-ci, le roi par là… Alors moi, j’ai décidé de heu de faire un spectacle sur le roi. Mais le roi tout seul.
Et dans les pièces, le roi a des problèmes. Il a des problèmes avec sa cour, il a des problèmes avec ses fils, il a des problèmes avec ses femmes, il a des problèmes avec ses chevaux, il a des problèmes avec ses châteaux, il a des problèmes avec ses voisins, heu, le roi a énormément de problèmes ! Alors moi, j’ai décidé de faire un spectacle sur les plaisirs du roi.
Alors vous allez me demander pourquoi.
Alors heu alors pourquoi le roi, ça je vous l’ai expliqué tout à l’heure. Et pourquoi heu pourquoi les plaisirs, eh bien heu parce que je pense qu’on ne parle jamais assez des plaisirs, et heu et en plus parce que j’ai trouvé un texte d’un monsieur qui s’appelle heu s’appelle Pierre Bettencourt, et qui a écrit un texte qui s’appelle « Les Plaisirs du Roi ». Et donc c’était bien.
Alors heu je vous l’ai apporté. Ça, c’est le texte de Monsieur Pierre Bettencourt…

Il veut prendre par terre l’un des dossiers : toutes les feuilles s’échappent et s’étalent à ses pieds.
Il tente de remettre un peu d’ordre : c’est pire.

– Oh la la. Heu bon pfff rrrh bon. Je m’en occuperai plus tard.
Je vais prendre plutôt heu prendre plutôt cet extrait-là. Voilà le texte que je me propose de monter.

Il prend un autre dossier, s’assied, pose le dossier sur ses genoux.

photos du spectacle

dans la boite à lettres

emma et ses copines
dessinent le spectacle

les spectateurs

« Les ministres passent, 4 Litres 12 reste. »

une admiratrice de l'élysée

la presse

Partagez