les sœurs de sardanapale

cauchemardesque tentative de reconstitution du tableau de Delacroix

“tout ce qui ne peut pas se faire au lit ne vaut pas la peine d’être vécu”

conception
compagnie 4 Litres 12 et compagnie Mossoux/Bonté

sur une idée de
Michel Massé

mise en scène
Michel Massé et Patrick Bonté

1ère version (1994-95), avec
Odile Massé, Michel Massé, Nicole Mossoux, Carine Peeters

2ème version (1996-98), avec
Hélène Busnel, Noémie Carcaud, Odile Massé, Michel Massé

voix
Patrick Bonté (1ère version)
Yves Breton (2ème version)

scénographie
Jean-Claude De Bemels

lumières et bande son
Patrick Bonté

régie générale et régie lumière
Jean-Christophe Cunat

régie son
Frédéric Bailly

coproduction
4 Litres 12, compagnie Mossoux/Bonté, Théâtre de la Manufacture CDN Nancy Lorraine, Théâtre des Tanneurs, Charleroi Danses, Ministère de la Culture/DRAC Lorraine, de la Ville de Nancy, de la Région Lorraine et du Conseil Générale de M&M

 
 
 
 

© Compagnie 4 Litres 12 – 1994

livret du spectacle

cliquez pour agrandir

programme du CDN de Nancy

cliquez pour agrandir

extraits du spectacle

étude de la naissance
1 min 35

 
 
Lire la vidéo

recherche sur l’amour
0 min 37

Lire la vidéo

expérimentation de la haine
1 min 19

 
 
Lire la vidéo

Intégrale - 1H15

Lire la vidéo

EXTRAITS DE PRESSE

Hugues Daillet, RTBF : “Groucho Marx serait certainement sorti du lit pour aller voir ce savoureux spectacle.”

André Greiner, Le Républicain Lorrain : “Michel Massé fidèle à lui-même, maître de son corps et de ses improvisations, magicien dépoussiérant à coups de pattes magiques le coffre merveilleux des vieilles défroques de l’imaginaire.”

 
 

Bernard Vargaftig, Revue Europe : “On pense à Goya, à Gustave Doré, à Grandville, Picasso, Godard. Et rire, loin de nous faire honte, nous a lavés comme une grande eau fraîche.”

 
 

Tournée de 1994 à 1995 : France, Belgique (Liège/Festival, Bruxelles/Théâtre des Tanneurs), Luxembourg, Suisse (Neuchâtel), …
Tournée de 1996 à 1998 : France

un texte d'odile massé

Texte paru dans la revue LimeLight – Théâtre (Novembre 1996)

“ Odile Massé est la moitié de 4 LITRES 12, une compagnie théâtrale nancéenne, atypique, excessive, adepte de l’humour noir.
Si les spectacles de Michel Massé dans lesquels elle joue sont souvent sans paroles, Odile Masse écrit.
Des textes violents, denses, qu'elle vous tend avec un sourire calme.
Elle a écrit pour LimeLight quelques lignes, monologues imaginaires de Sardanapale, tyran. ”

LA TRINITÉ DU LIT

 
 

“ Tout ce qui ne peut pas se faire au lit ne vaut pas la peine d’être vécu… ”
Groucho Marx

Sardanapale :

Dans l’isolement de la chambre close, au fond
du lit défait, on pourrait ignorer le monde.

Mais quand on soulève les draps, il y a des ombres qui s’agitent depuis la nuit des temps – de la mitraille, des grenades, des chevaux qui hennissent et des hommes qui crient, chassent, trépassent.
Et jouent du clairon.
Et renversent les murailles.

On se terre sous les oreillers, on voudrait ne pas savoir. On voudrait poursuivre ses rêves.

Et voilà qu’encore ça bataille tout autour, ça gagne et tue.

On ferme les yeux.
On ferme les oreilles.
On joue à des jeux, on valse, on tourne en rond – soudain, on marche au pas de l’oie.

On s’habitue aux cris, aux bombes, aux flammes.
On apprend à vivre dans la haine.
On se dresse sur ses ergots.

La terre se retourne, saigne – et là, au creux du lit, on trouve que c’est beau.

On joue avec la mort. On se nourrit de chair vivante. On se prend pour un héros.

On est tout petit.
On est assez ridicule.

On ferait mieux d’aller se coucher.

Les sœurs de Sardanapale :

Nous sommes les trois sœurs
trois sœurs unies
vivant dans la nuit de l’Erèbe
sous le lit noir et très âgées

nous sommes les
Erinyes
Vengeuses
étendant nos ailes sur les vivants
nous agitons les fouets, les serpents de nos cheveux
nous avons la fureur
pratiquons la torture
et parfois

drapées de noir
nous sommes les trois Parques
tissant la mort des hommes

nous sommes les trois Grâces les trois sœurs
nous bombons le torse
agitons nos seins
et courons à la perte du mâle

trois vierges folles

trois déesses
nous disputant la pomme de la discorde
entre nos mains la guerre file
et les murailles de Troie s’effondrent

trois Sirènes
accompagnant Ulysse dans son cheval de bois

trois sœurs unyes
trois licornes voguant de conserve

nous sommes les sorcières
trois Sorcières entourant Macbeth
trois Sorcières ricanant sur la plage de Danemark

Trois filles du roi
trois sœurs de la même couche
et comment partager l’héritage

Nous sommes les trois Ours

nous veillons Boucle d’Or dans son grand lit

Trois corbeaux
les trois âges de la vie

Trois sœurs unies et réclamant l’orage
nous sommes le ciel la terre et l’eau
et nous formons le feu

et
triplette en main nous agitons
trois fois
la Fée Electricité

nous sommes le noir de la nuit

unies à l’homme nous dansons les danses de guerre
trois fois mortes trois fois vives

comme la main rouge
de Sardanapale Tridactyle

trois fois trois

font les neuf queues du chat
sous le lit
de
Delatroix.

Odile Massé

photos du spectacle

dans la boite à lettres

livre d'or, la manufacture
CDN de Nancy

lettres lyceens
version 1

lettres lyceens
version 2

un autre projet d'affiche

affiche : Patrick Perrin

la presse

Partagez