4 litres 12 in concerto

descrochné mia nionginiou arcomechran, des grougne arkouchirque musiciens en smoking,
forunoswaden arghwan - schnack jolie chorale

affiche : Francis Huret

conception et mise en scène
Michel Massé

avec
Odile Quinio (jusqu’en 1981), Sylvie Chenus, Eric Houzelot, Francis Huret, Michel Massé, Odile Massé, Philippe Thomine

tournées
André Gintzburger

production
Compagnie 4 Litres 12

 
 
 
 

© Compagnie 4 Litres 12 – 1977

Spinghe

Philippe Thomine

Macha

Sylvie Chenus

Pouch

Odile Massé

Ludwig Von

Eric Houzelot

Tipitt

Odile Quinio

Le metteur en scène

Michel Massé

Van Hutz

Francis Huret

programme du spectacle

extraits du spectacle

Strangers in the night
2 min 24

 
 

LA CANTATA
2 min 27

 
 

Solo de petites cuillères
2 min 26

représentation publique - 37min de rushes

Lire la vidéo

Intégrale du spectacle
répétition salle gentilly - 1H15

Lire la vidéo

reportage FR3 - 1977

EXTRAITS DE PRESSE

La Libre Belgique, P.Sb. : “Un spectacle qu’on ne peut expliquer, qu’il faut voir.”

 
 

Le Monde, Michel Cournot : “Du roi Stanislas qui relança l’architecture et l’activité spirituelle de la ville jusqu’aux résistants d’ascendance polonaise qui étaient là nombreux (mais pas seulement là) pendant l’occupation de 1940-44, Nancy est attachée à la Pologne par une entente particulière. Il n’est donc pas surprenant que cette jeune troupe ait d’abord pris appui sur les recherches de Witkiewicz et Gombrowicz et ait été accueillie à Wroclaw et Cracovie peu de temps après ses débuts.  Après 2 années d’existence difficile, 4 Litres 12 invente une voie théâtrale neuve qui va retenir l’attention de plusieurs publics étrangers, Allemagne, Espagne, Suisse, Autriche, Israël, Belgique.”

 
 

Le Canard Enchaîné, Philippe Tesson : “C’est le triomphe de la désarticulation, à tous les sens du mot. Ces 3 garçons et ces 3 filles réinventent exactement les clowns. Allez donc goûter à ce « nouveau cirque » inhabituel.”

 
 

Revue Europe, Raymonde Temkine : “C’est plein d’invention, d’un rythme fou,d’une efficacité comique de burlesque américain mâtiné d’humour à la Kantor. (…) C’est la seule troupoe française de cette veine.”

 
 

Mundiario (Espagne), Josep Maria Loperena : “Cela faisait bien longtemps qu’on n’avait pas entendu crier « bravo » dans un théâtre ni applaudir avec autant de plaisir. La représentation de ce spectacle sut enrayer par moments l’agonie de notre théâtre qui se meurt lentement au moyen de courtisans applaudissements, de transcendantes programmations, de mises en scène brechtiennes, de nouveaux choix, de nouvelles propositions, de scénographies d’avant-garde, de critiques partiales, de subventions emprisonnées. Car ce que montre le Concerto c’est le triomphe du jeu et de la participation collective. Concerto est un spectacle extraordinaire. Si parfois vous avez songé à vous réconcilier avec le théâtre, c’est l’occasion ou jamais.”

Tournée de 1977 à 1982 : Paris (Palace, Péniche Opéra, Beaubourg), France (Festival d’Avignon/Chartreuse de Villeneuve-lès-Avignon, Rennes/festival tiers théâtre,…), Belgique (Bruxelles/Théâtre 140, Liège/Festival,…), Espagne (Barcelone/Teatre Lliure), Allemagne (Festival de Berlin, Festival de Munich, Festival de Sarrebrück, Hambourg, Dusseldorf,…), Autriche (Festival de Vienne, Gratz…), Danemark, Suède, Finlande, Suisse, Israël (Jérusalem/Festival, Bersheva, Haifa, Tel-Aviv), Pays-Bas (Fool’s Festival d’Amsterdam) …

photos du spectacle

dans la boite à lettres

un danseur de las vegas
nous écrit

la presse

interview Michel Massé
en VO non sous-titrée

presse lorraine

presse française

presse étrangère

Partagez