détraqué

4 Litres 12 continue sa recherche sur le comportement humain
et lance ses cobayes à l’assaut d’un monde sens dessus dessous :
expérimentations publiques
et tentatives modestes d’explications

affiche : Antonin Malchiodi

conception et mise en scène
Michel Massé

avec
Odile Massé, Mawen Noury, Michel Massé, Yves Breton

lumières, régie et son
Jean-Christophe Cunat

réalisation bande son
Frédéric Bailly

coproduction
Compagnie 4 Litres 12,
CCAM de Vandoeuvre scène nationale

 
 
 
 

© Compagnie 4 Litres 12 – 2008

« Il y a quelque chose de détraqué entre le monde et moi »

extraits du spectacle

étude de la naissance
1 min 35

 
 
Lire la vidéo

recherche sur l’amour
0 min 37

Lire la vidéo

expérimentation de la haine
1 min 19

 
 
Lire la vidéo

Intégrale - 1H15

Lire la vidéo

EXTRAITS DE PRESSE

Le Républicain Lorrain : “A chaque instant, les 4L12 oscillent entre burlesque et effroi, extravagance et terreur, réflexion calme et agitation folle.”

La Voix du Nord : “Avec la compagnie 4 Litres 12, vous entrez dans une dimension que vous n’avez sans doute jamais abordée ! Humour absurde, irrévérencieux : en ces temps de frilosité conformiste, ça fait vraiment du bien.”

 
 

Jean-Paul Germonville, L’Est Républicain : “Après un tel délire, le final ne peut qu’être apocalyptique.”

 
 

Tournée de 2008 à 2010 : France (Valenciennes/Le Phénix, Chambéry / Espace Malraux-Champs libres, Marseille/Théâtre Toursky, Lorraine…)

texte de la pièce

les pages de l’amour…

 
 

LE SAVANT : Un moment très important de la vie, c’est l’Amour. Oui. La découverte de l’Amour c’est un moment important de l’évolution, ça peut supprimer la peur. Et si ça ne la supprime pas, nous allons essayer de comprendre l’origine de la peur dans l’Amour. Grâce au son X-22, je vais maintenant déclencher l’Amour… Ne soyez pas choqués…

Il cherche dans ses bandes magnétiques.

LE SAVANT : J’y crois à cette expérience-là. J’y crois. Elle devrait réussir. Elle devrait parvenir à supprimer la peur…

Il appuie sur un bouton.
MUSIQUE DE L’AMOUR
Le mâle entre avec gravité par le jardin.
Les femelles ont mis du rouge à lèvres, elles entrent par la cour en tortillant bras et culs.
Au son du verre brisé, le mâle s’enfuit.

LES FEMELLES : Rrrr. Pfff.

FEMELLE 1 : Pourtant c’était bien !

Le savant coupe le son.
SILENCE

LE SAVANT : C’est dommage… Oui ça commençait bien. Vous y mettez de la bonne volonté. Mais essayez plus, les filles. Essayez d’en faire plus pour l’attirer.
En plus on est en public : il faut faire beaucoup plus !

Il appuie sur le bouton.
MUSIQUE DE L’AMOUR
Le mâle entre.
Allongées sur une table, les femelles en font plus : elles montrent leurs jambes et pédalent avec entrain.

LE SAVANT : Ah… C’est mieux.

Au son du verre brisé, le mâle s’enfuit

Le savant coupe le son.
SILENCE

LES FEMELLES : Rrpff grrm.

LE SAVANT : Ah ben oui mais c’est difficile… l’Amour est difficile.

LES FEMELLES : Pfff. Grrr.

MUSIQUE DE L’AMOUR

LE SAVANT : (Aux femelles.) Mettez-vous au milieu du monde ! L’homme tombe plus facilement amoureux au milieu du monde !

Les femelles grimpent sur le cercueil, cherchent la bonne position, tendent la croupe.
Le mâle entre.
Sur le cercueil, les femelles gloussent, grattent du pied, se dandinent.
Au son du verre brisé, le mâle s’enfuit.

LES FEMELLES : Grrr. Pfff.

SILENCE

FEMELLE 1 : Mais on est mûres maintenant !

LE SAVANT : Ça arrive parfois dans l’Amour…

FEMELLE 1 : On l’a bien fait pourtant… Aussi bien qu’au laboratoire.

FEMELLE 2 : Ah oui avec vous ça marche au laboratoire !

FEMELLE 1 : ???

Elle regarde le savant, puis la femelle 1.

LE SAVANT : (Un peu gêné.) Bon. C’est peut-être les robes… Parfois l’Amour ça tient à…

FEMELLE 1 : Si peu de chose ?

Le mâle entre avec gravité par le jardin.
Les femelles ont mis du rouge à lèvres, elles entrent par la cour en tortillant bras et culs.

photos du spectacle

LE SAVANT
“ Regardez-les bien. Ça explique pourquoi le monde est sens dessus-dessous. ”

la presse

Partagez